Fake news : la fabrique des mensonges

Tout le monde parle de fake news. Un terme bien pratique pour faire taire ceux qui diffusent une information qui dérange.

Diffuser le savoir

De quel côté se trouve la vérité ? Les uns accusent les autres de fake news : la fabrique des mensonges est peut-être un peu partout. Seul un débat libre et éclairé permettrait de se faire un avis personnel en laissant se confronter des opinions différentes.

Hélas ! Les médias officiels ne sont pas neutres puisqu’ils appartiennent plus ou moins directement à l’élite mondialiste impliquée dans les vaccins, la 5G et les technologies secrètes pour nous emmener vers le transhumanisme.

Les médias officiels s’autoproclament source fiable d’information et se permettent de condamner de nombreux chercheurs et scientifiques qui remettent en question la pensée unique.

Fake news : la fabrique des mensonges

Dans cette vidéo, Massimo Mazzucco démontre comment certains journalistes mentent de manière éhontée ou déforment les dires de certains protagonistes pour faire passer des messages biaisés ou carrément faux auprès du public.

En définissant les informateurs alternatifs comme des “complotistes” ou en les associant à des groupes criminels ou terroristes, les médias mainstream se dédouanent de leurs propres manipulations tout en cherchant à faire taire la voix de la vérité.

Le Covid-19 est l’occasion rêvée pour justifier une vaccination de masse et pour soumettre la population à des restrictions de libertés de plus en plus nombreuses. Au final, il s’agit d’instaurer un Nouvel Ordre Mondial afin de contrôler chaque citoyen.

Personne n’a tout tort ou tout raison. Il faut toujours une certaine quantité de vérité pour faire passer un mensonge. Mais la tendance est de condamner tout contradicteur pour instaurer une dictature de l’information qui, à terme, pourrait bien nous soumettre à un esclavage de la pensée.


Voyez aussi ma vidéo “La vraie fausse pandémie“ (censurée sur Youtube).
Voir le site de Massimo Mazzucco.


Restons unis, restons libres… et gardons la lumière.


Diffuser le savoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *