Un ancien de Pfizer parle de crime contre l’humanité

Les enquêtes se multiplient et démontrent de plus en plus la dangerosité des vaccins et leur inutilité sanitaire. Mais alors… à quoi servent-ils vraiment ?

Ancien vice-président chez Pfizer, Michael Yeadon accuse la politique de vaccination des enfants et des jeunes et parle même de crime contre l’humanité.

Les arguments mensongers tentent de faire croire que ces injections sont sûres et nécessaire à la sortie de crise, mais la réalité est bien différente… pour ne pas dire carrément opposée.

On ne peut pas être plus clair : Mr. Yeadon parle de meurtre organisé.

Et si c’était vraiment un crime contre l’humanité ?

Durant cette période de folie collective, les choses vont vite et ce qui était d’actualité à la fin 2021 est en train de tourner en ce début 2022.

Toutefois, bien que quelques pays occidentaux remettent en question la gestion de la (soi-disant) crise sanitaire, la plupart continuent leur politique de restriction et de vaccination.

Et si la Grande Bretagne envisage sa sortie de crise, est-ce à cause du grand nombre de décès chez les jeunes suite à la vaccination ?

La vérité éclate de partout, mais la partie n’est pas finie. Réveillons-nous et mobilisons-nous pour garder ou retrouver notre bon sens.

D’éminents spécialistes avancent la thèse que le vaccin contre la covid pourrait être une arme bactériologique. Voilà une accusation assez grave pour qu’on prenne la peine de la considérer.


Restons unis, restons libres… et gardons la lumière.


La censure des traitements efficaces

La protection des intérêts de Big Pharma est la seule hypothèse qui permette de comprendre pourquoi on ne veut pas soigner les malades de la Covid-19.

La censure des traitements efficaces contre la Covid-19 protège les intérêts de Big Pharma.

En effet, l’industrie pharmaceutique prévoit une distribution massive des vaccins qui ne peut avoir lieu que si aucun traitement n’est disponible. Il faut donc cacher toute alternative qui pourrait compromettre ce plan.

C’est la seule hypothèse qui permette de comprendre pourquoi on ne veut pas parler des médicaments qui pourraient vraiment soigner les malades.

Si ces présomptions devaient s’avérer exactes, elles porteraient des accusations très graves sur les institutions officielles et sur les gouvernements. Ceux-ci auraient alors fait le jeu, sciemment ou non, de la dictature sanitaire.


Pourquoi censurent-ils les informations sur les traitements efficaces ?

Des traitements efficaces et peu coûteux existent contre la Covid-19. De nombreux médecins et scientifiques réputés l’affirment.

Les médias, Google et les grands réseaux sociaux censurent les informations à ce sujet pour protéger les profits faramineux qui sont en jeu avec les vaccins.

La censure des traitements efficaces contre la Covid-19 est inadmissible

Dans le cadre d’une pandémie, occulter les traitements efficaces est inadmissible et même criminel. On maintient les gens dans l’angoisse et on les empêche d’accéder aux soins adéquats. Par exemple, le site officiel de l’Ivermectine n’est pas répertorié par Google. Si vous ne possédez pas le lien direct, vous ne pourrez pas le trouver.

Mais au-delà de la censure, il y a une véritable manipulation par la peur et la désinformation. Au point qu’on peut se demander s’il s’agit vraiment d’une pandémie ou d’une action orchestrée pour soumettre les populations à un nouvel ordre social.

Si vous voulez mieux comprendre comment les puissants manipulent les masses, voyez aussi cet article sur le totalitarisme.

Ne laissons pas nos droits fondamentaux sacrifiés sur l’hôtel de la dictature sanitaire.

Le monde est en train de basculer…
De quel côté voulez-vous qu’il aille ?

Restons unis, restons libres… et gardons la lumière.


Vaccin et transhumanisme : vers un humain 2.0

Que faut-il penser des vaccins qu’on veut nous imposer sous couvert de santé publique ? Le fait est qu’on ne nous dit pas tout.

La réalité est incontournable. Le vaccin et le transhumanisme nous emmènent vers un humain 2.0 sans même que nous nous en rendions compte.

Que voulons-nous pour le futur de l’humanité ? Pour répondre à cette question, il serait nécessaire de connaître la totalité des éléments qui composent la réalité. Mais ce sont justement ces éléments qui sont passés sous silence et que nos dirigeants tentent de nous cacher.

Vaccin et transhumanisme : vers un humain 2.0

Dans cette vidéo, cette doctoresse nous informe de ce qui se cache derrière le vaccin supposé nous sauver de la crise Covid. Cette vidéo a été censurée et n’est plus disponible sur les canaux habituels.

Une autre vérité à considérer

Je ne sais pas ce qu’il faut en penser, mais il me semble important de considérer toutes les hypothèses pour se former son propre avis.

Lorsque les scientifiques, ou les personnes qui se présentent comme tels, sont perclus de conflits d’intérêts, quand ils sont si divisés qu’ils annoncent des avis totalement divergents, la plus grande prudence est de mise…


Voyez aussi ma vidéo “La vraie fausse pandémie“ (censurée sur Youtube).
Découvrez d’autres mensonges à propos des vaccins sur cette page.


Restons unis, restons libres… et gardons la lumière.


L’État profond

L’État profond serait constitué d’une élite financière qui planifie d’exercer un contrôle total sur la planète.

Qu’est-ce que l’État profond ? Il apparaît peu à peu aux yeux de tous. De nombreux scandales éclatent et des faits jusqu’alors cachés sont enfin révélés attestant de la réalité de l’État profond.

Alors que la manipulation psychologique est assurée par les médias dominants, les pouvoirs en place installent l’asservissement du peuple au moyen de nouvelles lois, de plus en plus douteuses ou restrictives.

Tourné le 20 décembre 2020

Qu’est-ce que l’État profond ?

Qui sont-ils ? Que veulent-ils vraiment ? Il faut du courage pour regarder cette réalité en face, car nous avons été conditionnés pour penser que nos gouvernants agissent pour notre bien. Hélas ! Ce n’est peut-être pas le cas.

Encore ici, je souhaiterais me tromper. Ce serait si rassurant !

Mais je ne peux pas rejeter l’hypothèse que de véritables « très méchants » aient infiltré les postes clé de la société et du pouvoir pour se liguer contre les peuples afin de les soumettre à leur bon vouloir.

Si cela devait être le cas, il faudrait étudier la question de l’État profond dans les moindres détails. Il faut se renseigner sur leurs intentions pour pouvoir défendre nos droits humains et peut-être même notre vie.

Il est plus nécessaire que jamais de garder son bon sens.

Restons unis, restons libres… et gardons la lumière.


Protéger les droits de l’homme

Faut-il protéger les droits de l’homme… et même les droits de l’enfant ?
Ces droits sont-ils vraiment menacés ? Hélas, oui.

La propagande d’État s’intensifie, comme vous aller le constater ci-dessous.

La crise « sanitaire » a permis au Conseil Fédéral de prendre un pouvoir absolu en gouvernant la pays par ordonnances, c’est à dire au-dessus du peuple souverain. Ceci est en désaccord avec notre constitution suisse et n’est absolument pas justifié. En effet, l’état d’urgence ne peut être appliqué qu’en cas d’extrême danger, mais cela n’est pas le cas. Le nombre de décès, malgré la « pandémie Covid », n’est pas plus élevé que les années précédentes (chiffres publiques de l’OFSP).

Nous sommes donc en droit de nous poser des questions sur la gestion de cette crise. De plus, il est particulièrement inquiétant de constater le manque de débat démocratique permettant aux différents experts de s’exprimer librement. Actuellement, tout avis qui remet en question la vision officielle est suspect. Cela n’est pas acceptable.

Pourquoi faut-il protéger les droits de l’homme en Suisse ?

La nouvelle loi sur les mesures de police pour lutter contre le terrorisme (MPT) permettrait d’interpeler toute personne présumée de pouvoir mener des activités terroristes ou soupçonnée d’agir contre l’état. Cela veut dire n’importe qui exprimant un avis différent sur quelques questions sensibles. Par exemple à propos du Covid (les corona-sceptiques), la dangerosité des vaccins, les mensonges des médias ou encore les dangers du transhumanisme, etc.

C’est à dire des gens comme moi et comme tant d’autres citoyens suisses qui défendent la liberté et la vérité en demandant de véritables débats en toute transparence. C’est aussi le cas des journalistes qui ne peuvent plus exercer leur métier en leur âme et conscience et qui subissent la censure.

Cette nouvelle loi pourra soumettre tout suspect à un interrogatoire forcé, l’assigner à domicile, l’interdire de contact et le limiter dans ses déplacements. On pourra l’obliger à un contrôle permanent, le forcer à porter un bracelet numérique à la cheville et lui imposer une surveillance par smartphone. De plus, ceci s’appliquerait sur des sujets depuis l’âge de quinze ans et certaines restrictions même dès 12 ans !

Si vous voulez protéger les droit de l’homme, il faut agir maintenant !
Signez le référendum et renvoyez votre signature d’ici le 11 janvier (courrier A).

Autre nouveauté, cette loi viole la présomption d’innocence. Jusqu’ici, il fallait une accusation précise basée sur des faits, mais avec cette loi, une simple suspicion ou une dénonciation peut suffire pour soumettre n’importe quelle personne aux contraintes de cette loi. Une loi qui, par ailleurs, ne définit pas clairement la notion de terroriste, laissant une libre interprétation de celle-ci.

C’est une loi de dictature et c’est très grave. Comme c’est aussi très grave que les médias officiels n’en parlent pas.

Pourquoi veut-on faire passer cette loi de manière aussi discrète ? Sans doute parce qu’elle est inacceptable par un peuple libre. Il est plus que jamais nécessaire de faire appel à son bon sens pour protéger les droits de l’homme.

Que peut-on faire pour protéger les droits de l’homme ?

Si vous ne voulez par d’un état policier et que vous tenez à vos droits démocratiques, signez ce référendum dès maintenant. Vous trouvez les feuilles de signatures en cliquant ICI. Elles doivent être envoyées au plus tard le 11 janvier par courrier A (adresse indiquée sur la feuille de signature).

Si vous désirez en savoir plus, lisez cette courte présentation et/ou visionnez cette vidéo.

Vidéo pour protéger les droits de l'homme en Suisse

Si vous pensez que le vaccin ARN contre la Covid-19 peut être mis en doute à cause de la précipitation dans laquelle il a été élaboré, vous pouvez encore signer la pétition qui soutient le moratoire des professionnels de la santé adressé au gouvernement en cliquant ICI.

Si vous désirez protéger vos aînés placés en EMS afin qu’il ne subissent pas le vaccin sans l’avoir eux-même décidé, vous pouvez utiliser le modèle de courrier « refus de vaccination anit-Covid19 » pour officialiser votre position auprès de l’établissement concerné. Ce modèle de lettre est ICI.

S’unir pour l’avenir

Nous vivons des temps perturbés dans lesquels nos droits fondamentaux d’êtres humains sont mis en danger. On peut être tenté de fermer les yeux sur tout cela et de croiser les doigts pour que cela s’arrange tout seul. Je peux le comprendre. Mais le danger est réel et il est urgent d’agir.

Pour que 2021 nous permette de construire un avenir meilleur.
Restons conscients, restons unis… et gardons la lumière.

Le vaccin contre le covid.19 modifie l’ADN

Une étude allemande révèle que le nouveau vaccin développé pour lutter contre le covid.19 modifie l’ADN, ce qui le rend particulièrement dangereux.

Selon la déclaration officielle du gouvernement allemand, la pandémie de coronavirus ne prendra pas fin tant qu’un vaccin ne sera pas disponible pour la population.

Cependant, des scientifiques réputés mettent en garde contre ce vaccin qui agit directement sur l’ADN humain, faisant de nous des organismes génétiquement modifiés. Les OGM alimentaires n’ont pas bonne presse au sein de la population. Que penser d’une population qui deviendrait elle-même OGM ?

Les effets secondaires de ce vaccin ne sont même pas évalués ou sont peut-être simplement occultés, mais on sait que ceux-ci se transmettront par voie génétique aux générations futures.

Appel urgent à la Vigilance

Les médias de masse dissimulent largement ces dangers. C’est pourquoi il est urgent de propager ces informations vitales !

Des informations sur les vaccins se trouvent aussi dans cet article.

Cette vidéo est encore sur YouTube. Partagez-la sur vos réseaux sociaux !

COVID-19, tests, vaccins et référendum en Suisse

« L’info en question » a pour objectif de mettre en lumière les sujets qui sont négligés, oubliés ou encore cachés par les médias officiels.

Les conflits d’intérêts étant désormais les régisseurs du monde médiatique, une équipe de lanceurs d’alerte s’est mobilisée pour partager ses dernières informations et les questions qu’elles suscitent.

L’émission hebdomadaire « l’Info en Questions » est née d’une demande grandissante d’informations libres et échappant à la censure. Mais par le fait même, cette émission est elle aussi censurée et bon nombre de ces vidéos ne se trouvent que difficilement sur le web.

Ci-dessous, l’édition n° 21 du 29 octobre 2020.

2h15 d’émission pour y voir plus clair

Le but de l’émission « l’Info en Questions » est également d’inviter des experts, des scientifiques et professionnels dans différents domaines afin qu’ils répondent aux questions des citoyens.

Retrouvez l’émission chaque jeudi à 20h00 Heure UE-France / 14h00 Heure Québec

⚡️Les chaînes Youtube de l’équipe « L’info en question »
👉Chloé F. : https://www.youtube.com/channel/UCYge…
👉Salim Laïbi : https://www.youtube.com/channel/UCAWb…
👉Tal Schaller : https://www.youtube.com/channel/UCsEr…

Comme ces informations sont régulièrement censurées sur Youtube, vous pouvez retrouver tous ces précieux contenus en vous abonnant à la chaîne privée gratuite de Jean-Jacques Crèvecoeur Emergence Formation.


Découvrez les chaînes, abonnez-vous, partagez abondamment.
Restons conscients, restons unis, restons en contact.